LIVRAISON GRATUITE pour toute commande supérieures à €50,00

#TEWeek Questions/Réponses avec Jo Douglas

Dans le deuxième article de notre série  #LottieTour18, nous discutons avec la scientifique Jo Douglas afin de découvrir ce qui l’a amenée là où elle se trouve aujourd’hui et ce qu’elle aime le plus dans le domaine des STIM.

 

Quel est votre métier ?

Je travaille en tant que scientifique de processus chez British Sugar. Chez British Sugar, nous fabriquons du sucre à partir de la betterave à sucre, un légume qui ressemble au navet. Nous fabriquons également d’autres produits, notamment des aliments pour animaux et aussi du bioéthanol, qui peuvent être utilisés dans les voitures au lieu de l’essence, ainsi que pour produire notre propre énergie.

 

Que faîtes-vous au quotidien ?

Mes journées sont très variées. Parfois, je vérifie les résultats du laboratoire pour m’assurer que l’usine de sucre fonctionne parfaitement, tandis que d’autres jours, je regarde l’usine dans son ensemble pour voir si je peux imaginer des moyens d’améliorer le processus. Ces améliorations pourraient consister à utiliser moins d’énergie ou encore de trouver un moyen de tirer plus de sucre dans la betterave.

 

Quelles sont les choses que vous aimez dans votre travail ?

J’aime beaucoup voir les choses que j’ai appris en sciences à l’école, et pouvoir apporter des modifications à l’usine, qui est essentiellement un très grand ensemble de produits chimiques.

 

Et il y a-t-il quelque chose que vous n’aimez pas ?

Parfois, l’usine tourne mal et tout le monde doit aider à la faire fonctionner à nouveau. Je n’aime pas ça, cela rend mon travail plus difficile, mais le rend aussi plus intéressant.

 

Avez-vous toujours voulu faire ce que vous faîtes maintenant ?

Non ! Je n’avais absolument aucune idée de ce que je voulais faire lorsque j’étais à l’école.

 

Quel parcours avec-vous emprunté pour arriver là où vous êtes maintenant ?

J’ai choisi d’étudier ma matière préférée à l’université, la chimie. Quand j’ai obtenu mon diplôme, je ne savais toujours pas ce que je voulais faire, alors j’ai choisi de faire un doctorat en génie chimique. Le doctorat est un autre diplôme, mais vous passez votre temps à faire de la recherche et le génie mécanique ne fait qu’appliquer la chimie pour résoudre des problèmes réels. Ma recherche était basée sur des expériences pour déterminer comment nous pouvions utiliser des actions telles que frotter et étirer pour aider à nettoyer les vêtements dans la machine à laver. L’objectif était de rendre le lavage du linge plus facile à basse température, car le lavage à basse température est meilleur pour l’environnement.

 

Que voulez-vous faire ensuite ?

J’espère continuer à travailler dans les STIM (sciences, technologies, ingénierie, mathématiques) car je trouve ce domaine très intéressant ! Chaque jour est différent, et lorsque vous découvrez quelque-chose de nouveau ou que vous trouvez un moyen de résoudre un problème que personne n’a été capable de trouver avant vous, c’est vraiment excitant.

 

Y a-t-il quelque chose que vous feriez différemment ?

Je ne pense pas, j’ai tellement appris sur cette voie que je ne changerais rien du tout !

 

Merci beaucoup à Jo ! La semaine des ingénieurs de demain se tiendra du 5 au 9 Novembre 2018. #LottieTour bat déjà son plein – découvrez les superbes photographies en recherchant #LottieTour sur Instagram, Facebook ou Twitter.

Cliquez sur lecture pour voir les photos des deux précédentes années.


Share this post



← Older Post Newer Post →